Les messes dans notre Communauté de Paroisses

C’est avec joie que nous retrouvons nos célébrations dominicales

et les messes de semaine

 

Nous prenons soin les uns des autres :

- vous avez lavé vos mains à l’entrée de l’église,

- chacun porte un masque, il faut bien sûr le garder pendant toute la célébration,

- une certaine distance doit être maintenue d’une personne à l’autre,

d’où les places permises et les places défendues …

 

Certains gestes sont également différents : chanter derrière nos masques, remplacer le geste de paix par un sourire des yeux, rester à nos places pour la communion, car c’est le célébrant qui se déplace.

La quête se fera à la sortie de la messe ; merci de quitter l’église avec un peu d’ordre et pas tous ensemble,

et d’éviter les attroupements.

 

Bref beaucoup de bon sens, de prudence et de souci d’autrui.

 

Le décret du gouvernement autorisant la reprise des cultes a paru le 23 mai

Ce décret permet la reprise des célébrations, dans le plus strict respect des règles sanitaires :

distanciation physique, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

 

Les capacités de chaque église ont été réduites et

cette nouvelle disposition permet l’application des règles sanitaires

de distanciation physique.

 

Toutes les messes auront lieu dans l’église, en semaine, le samedi et dimanche

 

 

Horaires d’été à partir du 1er juillet 2020 : ce qui change
Messes dominicales :
- en août : Samedi à 18h30, à St Amand - Dimanche à 10h30, à Saint Vincent de Paul

Assomption, samedi 15 août : Messe à 10h30 à Saint Vincent de Paul

 

Prenez soin de vous, ne relâchez pas votre vigilance et appliquez les gestes barrière !

 

Un seul téléphone : 03 69 78 16 17 ou mail : paroissesmeinau@yahoo.fr

 

Communiqué de presse du Ministère de l'Intérieur sur la reprise des cérémonies religieuses

Communiqué de Presse du Ministère de l'Intérieur sur la reprise des cérémonies religieuses
cp-christophe-castaner-reprise-des-cerem
Document Adobe Acrobat 529.9 KB

Communiqué de presse de la Conférence des évêques de France du 18 mai

Réaction à l’ordonnance du Conseil d’État concernant l’interdiction du culte

 

La Conférence des évêques de France prend acte de l’ordonnance rendue par le juge des référés du Conseil d’État qui ordonne au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de « déconfinement ».

Cette ordonnance va dans le sens de la lettre écrite par le Président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, au Premier Ministre vendredi 15 mai. La Conférence des évêques de France attend donc maintenant la révision du décret du 11 mai que le Premier Ministre a huit jours pour opérer.

À partir de la révision de ce décret des célébrations seront possibles, respectant les règles sanitaires communiquées en réponse aux propositions faites par la Conférence des évêques de France.

 

Publié le 18 mai 2020

 

Conf évêques france Conseil-dEtat-2020
Document Adobe Acrobat 535.8 KB

Rassemblements dans les lieux de culte : le Conseil d’État ordonne au Premier ministre de prendre des mesures moins contraignantes


Le Conseil d'État

Le juge des référés du Conseil d’État ordonne au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de « déconfinement ».

 

Saisi par plusieurs associations et requérants individuels, le juge des référés du Conseil d’État rappelle que la liberté de culte, qui est une liberté fondamentale, comporte également parmi ses composantes essentielles le droit de participer collectivement à des cérémonies, en particulier dans les lieux de culte. Elle doit, cependant, être conciliée avec l'objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé.

 

 Dans l’ordonnance rendue ce jour, le juge des référés relève que des mesures d’encadrement moins strictes que l’interdiction de tout rassemblement dans les lieux de culte prévue par le décret du 11 mai 2020 sont possibles, notamment compte tenu de la tolérance des rassemblements de moins de 10 personnes dans d’autres lieux ouverts au public dans le même décret.

 

Il juge donc que l’interdiction générale et absolue présente un caractère disproportionné au regard de l’objectif de préservation de la santé publique et constitue ainsi, eu égard au caractère essentiel de cette composante de la liberté de culte, une atteinte grave et manifestement illégale à cette dernière.

 En conséquence, il enjoint au Premier ministre de modifier, dans un délai de huit jours, le décret du 11 mai 2020 en prenant les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu applicables en ce début de « déconfinement », pour encadrer les rassemblements et réunions dans les établissements de culte.

 

Le décret n° 2020-548 pris le 11 mai 2020 par le Premier ministre a défini les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. Le III de son article 10 prévoit que, comme pendant la durée du confinement, tout rassemblement ou réunion au sein des établissements de culte est interdit, à l’exception des cérémonies funéraires, qui sont limitées à vingt personnes.
https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/rassemblements-dans-les-lieux-de-culte-le-conseil-d-etat-ordonne-au-premier-ministre-de-prendre-des-mesures-moins-contraignantes

Toutes les informations du diocèse

Aux prêtres, diacres, coopérateurs de la pastorale et chefs de services

 

Aujourd’hui, 11 mai 2020, une reprise partielle de la vie sociale et économique débute.

L’ordonnance épiscopale du 30 avril 2020 indique les modalités de l’activité pastorale entre le 11 mai et la reprise des offices publics dont la date est encore inconnue

(hors funérailles, à l’église ou au cimetière, autorisées jusqu’à 20 personnes sur l’ensemble du diocèse).

 

Si la liturgie publique reste interdite, rappelons-nous qu’elle n’est qu’une des trois missions de l’Eglise.

À la suite de la déclaration de M. le Premier Ministre, le 28 avril, certaines actions sont désormais possibles dans le domaine de l’annonce de la Bonne Nouvelle et du service de l’homme.

L’ordonnance citée plus haut explicite ce qui est possible.

 

Les responsables de communauté ou de service discerneront ce qui est à mettre en œuvre dès à présent.

Il nous faut également envisager la reprise liturgique tant réclamée et attendue.

 

Pour cela, vous trouverez en documents joints :

1. L’ordonnance épiscopale du 9 mai 2020 sur la Reprise progressive des offices susceptible d’évoluer en fonction du contexte sanitaire et des décisions gouvernementales.

Pour toute information ou éclaircissement, les personnes de l’ordinariat restent à votre disposition.

 

2. Trois fichiers de mise œuvre possible de protection sanitaire :

- un pour la communion et les entretiens spirituels ou sacrement de la réconciliation,

- une affiche récapitulative des mesures sanitaires à mettre dans l’église

- une proposition de colonne de distribution mécanique de gel hydroalcoolique par pédale ; pour actionner les pompes de flacons de toutes tailles. Tout en Inox pour l’extérieur ou l’intérieur.

Cette colonne pourra servir pour l’eau bénite après son usage sanitaire.

 

 - Les responsables de la confirmation des doyennés ou communauté de paroisses qui devaient célébrer la confirmation ce printemps sont invités à prendre contact avec le confirmateur pour fixer une nouvelle date de célébration.

- Un nouveau courriel vous sera adressé aujourd’hui ou demain concernant le Pélé-Jeunes d’une part et la Neuvaine à l’Esprit-Saint d’autre part.

 

Viens, Esprit-Saint,
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

 

Veni Sancte Spiritus

Chanoine Jean-Luc LIÉNARD

Vicaire général

 

Ordonnance épiscopale reprise des offices dès autorisation gouvernementale
Ordonnance épiscopale - reprise progres
Document Adobe Acrobat 1.6 MB
Le décret de notre archevêque sur la reprise de la vie pastorale
Décret(1).pdf
Document Adobe Acrobat 726.8 KB
Un plan de déconfinement spirituel où est également annoncée une neuvaine diocésaine à la l’Esprit-Saint
Plan de déconfinement spirituel.pdf
Document Adobe Acrobat 521.3 KB
Des indications pour la reprise des funérailles à l’église
FUNÉRAILLES application de l'ordonnance
Document Adobe Acrobat 410.1 KB
Un rappel des mesures sanitaires pour les réunions (jusqu’à dix personnes)
Mesures barrières et de distanciation p
Document Adobe Acrobat 277.1 KB

L'actualité ... continue pendant ce temps de confinement

Communiqué du diocèse

Communiqué de Mgr Luc Ravel - 29 avril 2020 -

Diocèse de Strasbourg

 

 

Suite aux déclarations du premier Ministre et au vote de l’Assemblée Nationale du 28 avril.

 

 

 

Je m’associe intégralement sur le fond et dans les termes à la déclaration du conseil permanent de l’épiscopat de ce même jour qui formulait tout à la fois notre regret de responsable religieux et notre obéissance de citoyen français.

 

Certains évêques se sont exprimés à titre individuel pour manifester plus fortement leur incompréhension devant une décision centralisée qui leur semble injuste au regard de l’importance du religieux dans la vie d’un homme (surtout dans la souffrance) ainsi qu’au regard de nos capacités réelles à tenir des assemblées parfaitement respectueuses des gestes barrières, notamment ceux déjà mis en pratique dans les commerces et bientôt dans les médiathèques. Je consonne à leurs arguments.

 

Néanmoins, notre Alsace avec ses deux départements et ses 980 communes vit encore une secousse d’une violence que ne connaissent pas d’autres régions de France. Elle a manifesté à travers ses soignants, ses commerçants et ses autorités politiques une résilience qui ne m’étonne pas, au vue de l’histoire, mais qui fait mon admiration, au vu de leurs résultats.

 

Aussi, je recommande à nos chrétiens, prêtres en tête, cette même obéissance intelligente et responsable que nous avons mise en œuvre au début du confinement en Alsace.

 

Elle implique de rester au plus près du Droit, sans le durcir, et de faire tout ce qui est légalement permis pour soutenir les catholiques dans leur foi. En particulier, je recommande vivement l’ouverture des églises.

 

Elle implique d’entrer en contact suivi et confiant avec les maires et les autorités sanitaires pour préparer localement un déconfinement qui commence par le service des plus pauvres et des plus fragiles. Je reste pour ma part en lien régulier avec nos deux préfets.

 

Elle implique de préparer avec les membres déjà actifs de nos communautés les trois phases successives : jusqu’au 2 juin ; entre le 2 juin et la mi-juillet ; après la mi-juillet.

 

Ces prochains mois ont été prévus de grands rassemblements. La Fête-Dieu, le 14 juin, avec ses processions formidables, les pèlerinages, le 15 août par exemple etc.

 

Mais aussi nos fêtes familiales comme les mariages et les baptêmes. Reporter n’est pas toujours la bonne solution dans l’ignorance totale de l’avenir. Il faut discerner au mieux des besoins réels et des possibilités offertes.

 

Si nous œuvrons ensemble sans mépris et sans oubli, en tenant compte de toutes les forces mais aussi de tous les besoins, nous en sortirons par le haut en n’oubliant aucun de nos morts et aucun de nos héroïsmes.

 

+ Luc Ravel, 29 avril 2020

 

 

Intervention de Mgr Ravel à l'occasion de l'annonce d'Edouard Philippe le 28 avril 2020

 

https://www.alsace.catholique.fr/actualites/374725-communique-de-mgr-luc-ravel-29-avril

 

Communiqué du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France,

Suite aux annonces du Premier Ministre concernant le déconfinement - Église catholique en France

 

Le Premier Ministre a annoncé ce 28 avril 2020 que les célébrations avec assemblées ne pourraient reprendre qu’à partir du 2 juin, même si les lieux de cultes pourraient rester ouverts comme ils le sont aujourd’hui, que la liturgie des obsèques pourrait toujours être célébrée, tant dans les églises que dans les cimetières, en limitant le nombre de participants à 20.

 

Le Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, au nom de tous les évêques, prend acte avec regret de cette date qui est imposée aux catholiques et à toutes les religions de notre pays. Nous partageons le souci du Gouvernement de limiter au maximum la circulation de l’épidémie, mais nous voyons mal que la pratique ordinaire de la messe favorise la propagation du virus et gène le respect des gestes barrières plus que bien des activités qui reprendront bientôt. La dimension spirituelle et religieuse de l’être humain contribue, nous en sommes persuadés, à la paix des cœurs, à la force dans l’épreuve, à la fraternité entre les personnes, et à toute la vie sociale. La liberté de culte est un élément constitutif de la vie démocratique. C’est pourquoi les évêques souhaitent rencontrer les pouvoirs publics, nationaux ou locaux, pour préparer la reprise effective du culte.

 

Les catholiques ont respecté et respecteront les consignes du Gouvernement. Le Conseil Permanent des évêques de France encourage vivement les familles qui seraient frappées par un deuil à ne pas renoncer aux obsèques religieuses, même si tous les membres de leur famille ne peuvent pas se réunir. Elle encourage aussi les fidèles à se rendre dans les églises pour y prier individuellement ; elle recommande aux diocèses et aux paroisses de continuer à proposer les moyens nécessaires à leur vie de foi. L’Eglise de France évaluera par ailleurs comment ce cadre nouveau permet la reprise de certaines activités caritatives étant données les situations de précarité dont elle est témoin.

 

La fête de la Pentecôte devrait marquer, sauf reprise de l’épidémie, la fin du confinement sévère en matière de vie liturgique et sacramentelle. Le Conseil Permanent des évêques de France invite les catholiques à vivre le mois de mai comme un mois « au Cénacle » dans une prière instante pour le don de l’Esprit Saint et comme un mois marial.

 

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la CEF,
Mgr Dominique Blanchet, évêque de Belfort-Montbéliard, vice-président de la CEF,
Mgr Olivier Leborgne, évêque d’Amiens, vice-président de la CEF,
Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris,
Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois,
Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers,
Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen,
Mgr Philippe Mousset, évêque de Périgueux,
Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre,
Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers.

 

 

 

https://eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/498364-suite-aux-annonces-premier-ministre-concernant-deconfinement/

 

 

 

Revisiter une partie des sources de notre foi pascale

Épisode 3

Bonjour, 

Ce dimanche 19 avril, les chrétiens orthodoxes du monde entier ont célébré Pâques.

Suivez-nous jusqu’à la paroisse grecque orthodoxe Sainte Philotée de Montpellier et découvrez ce que vivent les croyants en confinement :

https://podcast.ausha.co/la-republique-et-les-croyants/les-croyants-en-confinement-episode-3-la-paques-orthodoxe-a

Bonne écoute,

Catherine Escrive

Épisode 2

Bonjour à tous,

 

J'espère que vos fêtes se sont bien passées, et que vous avez pu profiter des multiples propositions qui ont été faites par courriel et internet.

 

Les divers offices ont été célébrés à l'église durant ce triduum si particulier. Ce fut beau et priant, mais l'absence des paroissiens fut lourde à porter... Même s'ils ont été au cœur de notre prière de prêtres ! Une grande tristesse, mais aussi une joie surnaturelle : vivre la mort et la résurrection autrement...

 

J'ai été interviewé par Catherine Escrive à cette occasion ; je vous envoie le lien vers le podcast réalisé à cette occasion.

 

Belle écoute, dans cette longue octave de Pâques,

 

En Jésus ressuscité,

 

P. Alain Moster

 

 

Épisode 1

Bonjour à tous,

La concomitance de Pâques et de Pessah cette année nous permet de revisiter une partie des sources de notre foi pascale.

 

Une journaliste, Catherine Escrive, a réalisé une émission très nourrissante à ce propos.

 

Je vous joins le lien.

 

 

Belle écoute,

 

P. Alain Moster

PS : il y aura une suite, concernant les orthodoxes, et les catholiques... Suite au prochain épisode !

Un numéro vert pour les personnes isolées

En ces temps de confinement, le diocèse de Strasbourg met en place à partir d’aujourd’hui un numéro vert « Allô à votre écoute ». Ce numéro a vocation à être un lieu d’écoute pour accueillir les personnes qui souhaitent parler de leurs besoins humains et spirituels.


Ce numéro est le 0 805 383 778. Il est gratuit et anonyme.

Les plages horaires vont de 10 h à 22h chaque jour, sept jours sur sept.

 

Le diocèse de Strasbourg en lien avec Caritas Alsace et la pastorale de la santé ont monté un réseau d’écoutants. Ces personnes sont des prêtres, diacres, religieux/ses, laïcs ayant déjà pratiqué l’écoute de personnes en difficulté de vie. Leur mission est d’accueillir les personnes au téléphone, de comprendre leur attente et de les orienter, le cas échéant, vers des structures diocésaines qui correspondent à leur besoin.
L’Eglise se rend ainsi disponible pour offrir une écoute fraternelle à tout le monde, pratiquant ou non, catholique ou non.

Un numéro vert pour les personnes isolées
communiqué presse Numéro vert.pdf
Document Adobe Acrobat 517.6 KB

Toutes les infos du diocèse

https://mailchi.mp/newsletter/news-20200402?e=2267222d0b

En chemin vers la Pentecôte avec  Mgr Ravel

En chemin vers la Pentecôte
Explication de la démarche diocèsaine
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Les lettres de Mgr Ravel

Lettre 7 Mgr Ravel
Lettre 7 A mes chers Alsaciens(1).pdf
Document Adobe Acrobat 88.7 KB
Lettre 6 - Mgr ravel
Sixième message à nos chers alsaciens
Document Adobe Acrobat 66.6 KB
5ème Message Mgr Ravel aux alsaciens .p
Document Adobe Acrobat 67.0 KB
Lettre 4 A mes chers Alsaciens.pdf
Document Adobe Acrobat 82.8 KB
3ème message Mgr Ravel aux alsaciens  .
Document Adobe Acrobat 47.9 KB
Lettre 2 A mes chers Alsaciens.pdf
Document Adobe Acrobat 146.1 KB
Lettre 1
A mes chers alsaciens Mgr Ravel .pdf
Document Adobe Acrobat 146.8 KB

Vendredi 27 mars à 18h ... Bénédiction Urbi et Orbi

https://www.vaticannews.va

/fr/pape/news/2020-03/coronavirus-priere-pape-homelie-urbi-et-orbi.html

/fr/pape/news/2020-03/pape-francois-benediction-urbi-et-orbi-coronavirus.html

 

Adoration et bénédiction Urbi et Orbi avec le Saint-Sacrement

 

L'adoration du Saint-Sacrement exposé sur l'autel, enveloppé d'encens, était rythmé par une prière de supplication pour demander au Seigneur de sauver l'humanité, et dont voici une traduction en français:

 

«Vrai Dieu et vrai homme, réellement présent en ce Saint-Sacrement, nous t’adorons, Seigneur.

Notre Sauveur, Dieu avec nous, fidèle et riche de miséricorde, nous t’adorons Seigneur.

Roi et Seigneur de la Création et de l’Histoire, nous t’adorons, Seigneur.

Vainqueur du péché et de la mort, nous t’adorons, Seigneur.

Ami de l’homme, ressuscité et vivant à la droite du Père, nous t’adorons, Seigneur.

 

Fils unique du Père, descendu du Ciel pour notre Salut, nous croyons en Toi, Seigneur.

Médecin céleste, qui t’inclines sur notre misère, nous croyons en Toi, Seigneur.

Agneau immolé, qui t’offres pour nous racheter du mal, nous croyons en Toi, Seigneur.

Bon Pasteur, qui donnes la vie pour ton troupeau, nous croyons en Toi, Seigneur.

Pain vivant et médecin d’immortalité qui nous donnes la vie éternelle, nous croyons en Toi, Seigneur.

 

Du pouvoir de Satan et des séductions du monde, libère-nous, Seigneur.

De l’orgueil et de la quête de pouvoir, libère-nous, Seigneur.

Des engrenages de la peur et de l’angoisse, libère-nous, Seigneur.

De l’incrédulité et du désespoir, libère-nous, Seigneur.

De la dureté de cœur et de l’incapacité à aimer, libère-nous Seigneur.

 

De tous les maux qui affligent l’humanité, sauve-nous, Seigneur.

De la faim, de la famine et de l’égoïsme, sauve-nous, Seigneur.

Des maladies, des épidémies et de la peur du frère, sauve-nous, Seigneur.

De la folie dévastatrice, des intérêts sans pitié et de la violence, sauve-nous, Seigneur.

Des tromperies, de la mauvaise information et des manipulations de la conscience, sauve-nous Seigneur.

 

Regarde ton Église qui traverse le désert. Console-nous, Seigneur.

Regarde l’humanité, frappée par la peur et par l’angoisse. Console-nous, Seigneur.

Regarde les malades et les moribonds, opprimés par la solitude. Console-nous, Seigneur.

Regarde les médecins et les opérateurs de santé, épuisés par la fatigue. Console-nous, Seigneur.

Regarde les responsables politiques et les administrateurs, qui portent le poids des choix. Console-nous, Seigneur.

 

À l’heure de l’épreuve et de la perte, donne-nous ton Esprit, Seigneur.

Dans la tentation et dans la fragilité, donne-nous ton Esprit, Seigneur.

Dans le combat contre le mal et le péché, donne-nous ton Esprit, Seigneur.

Dans la recherche du vrai bien et de la vraie joie, donne-nous ton Esprit, Seigneur.

Dans la décision de demeurer en Toi et dans ton amitié, donne-nous ton Esprit, Seigneur.

 

Si le péché nous opprime, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.

Si la haine nous ferme le cœur, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.

Si la douleur nous visite, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.

Si l’indifférence nous angoisse, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.

Si la mort nous anéantit, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.»

 

Après la supplication, le rite de la bénédiction eucharistique Urbi et Orbi a suivi, adressé à la ville de Rome et au monde entier. Le cardinal Angelo Comastri, archiprêtre de la basilique Saint-Pierre, a prononcé la formule pour la proclamation de l'indulgence. Tous ceux qui ont reçu la bénédiction eucharistique par la radio, la télévision et d'autres technologies de communication, mais aussi tous ceux qui se sont unis à cet évènement simplement dans la prière même sans accès aux médias, ont obtenu l'indulgence plénière dans la forme établie par l'Église.

 

Notre calendrier,

la semaine,

les mois de juillet-août