Mardi 12 novembre 2019

32ème Semaine  du Temps Ordinaire — Année C

 Je bénirai le Seigneur toujours et partout.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait :
    « Lequel d’entre vous,
quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes,
lui dira à son retour des champs :
“Viens vite prendre place à table” ?
    Ne lui dira-t-il pas plutôt :
“Prépare-moi à dîner,
mets-toi en tenue pour me servir,
le temps que je mange et boive.
Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour” ?
    Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur
d’avoir exécuté ses ordres ?
    De même vous aussi,
quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné,
dites :
“Nous sommes de simples serviteurs :
nous n’avons fait que notre devoir” »

 

 (Lc 17, 7-10)

PSAUME : 33

R/ Je bénirai le Seigneur toujours et partout.

Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m’entendent et soient en fête !

Le Seigneur regarde les justes,
il écoute, attentif à leurs cris.
Le Seigneur affronte les méchants
pour effacer de la terre leur mémoire.

Le Seigneur entend ceux qui l’appellent :
de toutes leurs angoisses, il les délivre.
Il est proche du cœur brisé,
il sauve l’esprit abattu.

Adoration eucharistique

Une chapelle de la Communauté de Paroisses est ouverte

et vous accueille pour vivre un temps d'adoration eucharistique

mardi de 17h30 à 18h30, à St Amand

jeudi de 10h à 16h et vendredi de 17h30 à 18h30, à Saint Vincent de Paul

Saints, Saintes et Fêtes du Jour en Alsace

Saint Josaphat Kuntsevych

évêque basilien et martyr à Vitebak (✝ 1623)


Jean Kuntsevych, né en Volhynie, en 1580. Il est encore adolescent à l'époque de l'Union de Brest (1596) où une partie de l'Eglise d'Ukraine se rattache à Rome et constitue l'Eglise gréco-catholique ou Eglise ruthène. A vingt ans, il entre au monastère de la Sainte Trinité à Vilnius, alors dans le royaume polono-lituanien, dans un monastère de l'ordre basilien et prend le nom de Josaphat. A trente ans, il en devient l'un des supérieurs. Déchiré en lui-même par cette séparation entre catholiques romains et orthodoxes, il se dévoue à la cause de l'unité, polémique avec les orthodoxes tout en gardant une grande douceur. Nommé évêque de Polock en 1617, il se trouve dans une région où les antagonismes sont exacerbés plus encore par des considérations politiques et culturelles que par des points de vue religieux. Au cours d'une émeute provoquée par des intégristes orthodoxes, alors qu'il accomplissait une visite pastorale à Vitebsk, il est lynché et jeté dans le fleuve, martyr pour son attachement à l'Eglise romaine.
Béatifié par le pape Urbain VIII le 16 mai 1643 et canonisé par le bienheureux Pie IX le 29 juin 1867, il est le premier saint des Eglises uniates à être canonisé à Rome.
Ses reliques se trouvent sous l'autel saint Basile dans la basilique Saint Pierre du Vatican.
Voir aussi
- lettre apostolique du pape Jean-Paul II à l'occasion du quatrième centenaire de l'union de Brest, le 12 novembre 1995, mémoire de saint Josaphat.
- Saint Josaphat Kuntsevych 1580-1623 (en anglais) sur le site de l'Eglise catholique ukrainienne Saint Nicolas.
Né dans l'orthodoxie, Jean Kuncewicz adhéra, dès sa jeunesse, à l'union catholique et, devenu évêque de Polotz sous le nom de Josaphat, il déploya un zèle constant à garder son troupeau dans l'unité, attentif à donner toute sa splendeur à la liturgie byzantine slave. Au cours d'une visite pastorale à Vitebsk, en 1623, il fut massacré par une foule déchaînée contre lui et mourut pour l'unité de l'Église et la défense de la vérité catholique.

Martyrologe romain

Le dicton du jour

Temps sanguin,
Annonce pluie du lendemain